Coups de coeur

Matthieu Fabas a tué parce qu’il voulait prouver qu’il était un homme. Un meurtre inutile, juste pour que son père arrête de le traiter comme un moins que rien. Verdict, 15 ans de prison. Le lendemain de sa libération, c’est le père de Matthieu qui est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais pourquoi Matthieu sacrifierait-il une nouvelle fois sa vie ? Pour l’inspecteur Cérisol chargé de l’enquête et pour ses hommes, cela ne colle pas.

Où l'on suit le jeune Antonio, dans l'Italie du 17e siècle, partir de Crémone pour trouver le bois qu'il utilisera pour créer ses violons. Il arrive à la montagne rose et trouve la forêt idéale. Il faut dix ans pour que les arbres sèchent et puisse être sculptés. Leur propriétaire accepte de les vendre et de les lui garder en échange de cinq violons, un par arbre.

Tous les ans, il revient dans cette forêt. Amoureux de sa femme, il succombe pourtant à la beauté de la fille du montagnard, sourde et muette qui l'observe concevoir ses violons. Une ode à la nature sauvage, à l'amitié, au beau travail de luthier, à l'amour pour deux femmes différentes, à leurs corps dont il va s'inspirer pour créer les "Stradivarius".

 

 

Je m’appelle Fatima Daas. Je suis la mazoziya, la petite dernière. Celle à laquelle on ne s’est pas préparé. Française d’origine algérienne. Musulmane pratiquante. Clichoise qui passe plus de trois heures par jour dans les transports. Une touriste. Une banlieusarde qui observe les comportements parisiens. Je suis une menteuse, une pécheresse. Adolescente, je suis une élève instable. Adulte, je suis hyper-inadaptée. J’écris des histoires pour éviter de vivre la mienne. J’ai fait quatre ans de thérapie. C’est ma plus longue relation. L’amour, c’était tabou à la maison, les marques de tendresse, la sexualité aussi.